• 1.jpg
Voici le titre du tableau
ANNÉE 1990 2000 2010
HECTARES 12.590 3.539 3.563

C’est une des variétés de raisin de table les plus anciennes et les plus répandues dans le Pays du Méditerranée.

 

Caractéristiques ampélographiques :

avec les bords bronze- rosés, avec petites feuilles apicales légèrement pliées de couleur vert-doré, translucides, avec des nuances bronzées ou rosées, glabres. Feuille moyenne, pentagonale, à trois-cinq lobes, avec un sinus pétiolaire à U, limbe ondulé, presque lisse, glabre, de couleur vert clair. Grappe grosse, longue, pyramidale ou cylindrique, avec baies justement séparées, avec une ou deux ailes, baie grande, de forme elliptique, avec la peau pruineuse, moyennement épaisse et de couleur jaune dorée, pulpe croquante, sucrée, de goût neutre.

Caractéristiques phénologiques et agronomiques :

Époque de débourrement : tardive.

Époque de maturité : tardive.

Vigueur : bonne.

Fertilité réelle : 1,10.

Production : bonne.

Poids de la grappe : 600-700 g.

Poids de la baie : 7-9 g.

Pépins : 2 par baie.

Teneur en sucre : 15-16%.

Acidité totale : 5‰.

PH : 3,32.

Résistance au transport : excellente.

La culture et la taille :

la variété préfère des formes de conduite étendues et une taille plutôt longue.

Sensibilité aux maladies, aux ravageurs et aux adversités :

sensible au mildiou, à l’oïdium et à l’excoriose.

Évaluation globale :

raisin de très bon goût, apprécié par la plus part des consommateurs.

Clones en multiplication :

Dattier ISV6 et ISV9. Le clone ISV6 se réfère au biotype Inzolia caractérisé par la baie cylindrique allongée, par contre le ISV9 représente le Dattier classique.

Dattier de Beyrouth en « tendone » dans les Pouilles

Conception et hébérgement  Alcomnet